Tendinopathie achiléenne

Mise à jour: novembre 2020

Rappels diagnostics:

  • Douleur dans la zone du tendon

  • Plutôt augmentée à l'exercice et soulagée par le repos

  • Palpation: douloureuse au tiers moyen, peu retrouver une inflammation locale, des crépitations, un épaississement du tendon, des nodules, un défect tendineux

  • Montée bi- puis unipodale sur la pointe du pied douloureuse

  • L'échographie est de plus en plus utilisée pour localiser les lésions mais n'est pas indispensable

Quand?

  • Précocement: meilleurs résultats

  • Au moins 6 semaines

Techniques:

​​

  • Douleur:

              - Repos relatif: diminution de fréquence/intensité/durée de l'activité déclenchante

              - Cryothérapie (antalgie / inflammation / œdème)

  • Cicatrisation:

              - Massage transverse profond (MTP): réactivation de l'inflammation locale pour stimuler la cicatrisation, action défibrosante. Technique douloureuse pouvant être mal supportée par le patient

              - Ondes de choc: réorganisation des fibres de collagène

  • Diminution de la rétraction tendineuse

              - Étirement des gastrocnémiens et soléaires

              - Éventuellement du quadriceps et psoas

  • Renforcement du tendon / prévention des récidives:

              - Renforcement musculaire précoce, d'abord isométrique, puis:

              - Excentrique, très progressivement

              - Divers protocoles de renforcement excentrique, dont Stanish

  • Correction morphostatique

              - Bilan podologique +/- semelles orthopédiques

Education du patient:

  • Apprentissage d'auto-exercices (cf protocole)

  • Corriger les erreurs d'entrainement

              - surface d'entrainement adaptée

              - reprise progressive après arrêt

              - respect de temps de repos adapté entre les séances

              - respect d'une bonne hydratation

  • Identifier les situations aggravant ou soulageant la douleur et les adapter:

              - port de certaines chaussures

              - activités physiques et lesquelles (dénivelé)

              - iatrogénie (quinolones, statine)

              - repos

Contre indication:

  • Repos strict contre-indiqué (sauf cas extrême) car source de:

              - amyotrophie

              - cicatrisation pouvant être pathologique

              - dégénérescence tendineuse

Sources:

- Tendinopathies d'Achille : du diagnostic au traitement (2013 - lien)

Prise en charge des tendinopathies d'Achille (2013 - lien)

- Efficacité des traitements de kinésithérapie pour les tendinopathies : une revue de la littérature (2007 - lien)

Diagnostics différentiels:

  • bursite retro-calcanéenne ou calcanéenne superficielle: flexion plantaire douloureuse

  • rupture du tendon d'Achille: flexion dorsale augmentée (asymétrique) et signe de Thomson positif 

  • Syndrome du tunnel tarsien

  • Muscle soléaire accessoire

  • Tumeur calcanéenne ou des tissus mous

  • Syndrome du carrefour postérieur

Prise en charge à domicile, exemple de protocole:

  • de façon quotidienne

  • sur 15-20 minutes

  • sans reprise de l'activité causant la douleur, repos relatif en dehors des séances

  • sur 6 semaines

  • possibilité d'un auto-MTP selon les patients, avec le pouce

  • renforcement du triceps selon Stanish:

              - échauffement

              - étirements (analytique puis global, éventuellement aidé par du contracté-relâché)

              - renforcement excentrique

              - étirements

              - repos

  • glaçage

  • cataplasme d'argile (1 à 2h selon réaction cutanée)

  • hydratation suffisante (2L quotidiens)

Tendinite achille.png

Tendinite achiléenne (Wikimédia Commons)

Tendinite achille1.png

Palpation douloureuse (Wikimedia Commons)

Rupture_tendon_achiléen.jpg

Rupture tendon calcanéen (Wikimedia Commons)

Ordonnance 

Rééducation du membre inférieur

   gauche/droit pour tendinopathie achiléenne

- Modèle d'ordonnance ou courrier à adapter à la situation clinique: points clés (fichier texte)

noun_Pin_7788 3.0 reeeed.png