Mise à jour: novembre 2020

Coxarthrose

Rappels diagnostics:

  • Douleur inguinale d'horaire mécanique

  • Irradiations multiples possibles, parfois gonalgie isolée

  • Diagnostic confirmé par radiographies, permettant de préciser s'il existe une tendance expulsive ou protrusive

Quand?

  • En dehors des poussées inflammatoires

  • 15 séances 2 à 3 fois par semaine

  • renouvelées 2 à 3 fois par an.

Objectifs

  • Antalgie

  • Ralentissement de l'évolution par l'effet bénéfique du mouvement sur la trophicité du cartilage et l'économie articulaire.

  • Préserver la mobilité articulaire

  • Entretien de la trophicité musculaire

  • Eviter l'apparition d'un flessum

  • Limiter les conséquences fonctionnelles

  • Correction d'une boiterie

  • Adapter l'hygiène de vie

Techniques:

  • Physiothérapie:

              - Cryothérapie

              - Ultrasons

              - Electrothérapie TENS

  • Massages: sédatifs, décontracturant

  • Étirements: myotensif et relâchement par pression-inhibition

              - Tendance expulsive: muscles longitudinaux (ischio-jambiers, droit fémoral et adducteurs)

              - Tendance protrusive: muscles transversaux (pelvi-trochantériens, petit et grand fessiers)

              - Apprentissage de techniques d'étirement

  • Mobilisations:

→ Traction manuelle (décompression articulaire), en flexion de hanche:

              - Tendance expulsive: dans l'axe de la diaphyse

              - Tendance protrusive: dans l'axe du col

→ Traction instrumentale selon les mêmes règles

→ Mobilisation passive: gain d'amplitude en flexion, extension, rotation médiale et abduction

→ Mobilisation active: pédalage sans résistance

→ Pouliethérapie: gain d'amplitude:

              - Tendance expulsive: gain vers l'extension, l'abduction, la rotation médiale; associée à une traction dans l'axe de la diaphyse

              - Tendance protrusive: gain vers l'extension associé à une traction dans l'axe du col

  • Renforcement musculaire:

             - Isométrique analytique, contre résistance manuelle, sur les groupes déficitaires

             - Isométrique global selon des chaînes dérivées de la marche

             - Stimulation électrique sur les muscles atrophiés: grand et moyen fessiers, quadriceps

  • Proprioception et renforcement des muscles stabilisateurs profonds à l’aide d’un plateau de Freeman

  • Balnéothérapie, notamment pour des exercices de renforcement de l'éventail fessier

  • Education, mesures de ménagement de l'articulation:

              - éviter les marches dans les périodes les plus douloureuses 

              - favoriser la marche au quotidien en dehors des poussées très douloureuses et la pratique du vélo et de la piscine

              - éviter les stations debout prolongées et le port de charges lourdes

              - utiliser une canne du côté opposé à la hanche malade

              - corriger un excès de poids

              - respecter un repos quotidien en position allongée, hanches en extension

Contre indication:

  • Limiter la rééducation en poussée

Ressources complémentaires:

 

Anatomie 3D:

- Articulation coxo-fémorale (Thiriet - Youtube)

- Muscles de la hanche: pelvi-trochantériens (Thiriet - Youtube)

- Muscles de la hanche: petit et moyen fessiers (Thiriet - Youtube)

- Muscles de la hanche: grand fessier, tenseur du fascia lata, deltoïde fessier (Thiriet - Youtube)

Sources:

- Recommandations JOSPT (Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy- 2017 - PDF)

Ordonnance 

Rééducation du membre inférieur gauche/droit pour coxarthrose à tendance expulsive/protrusive

- Modèle d'ordonnance ou courrier à adapter à la situation clinique: points clés (fichier texte)

noun_Pin_7788 3.0 reeeed.png

Diagnostics différentiels:

  • Cruralgie (tonalité neurogène de la douleur et déficits associés)

  • Ostéonécrose aseptique de la tête fémorale

  • Tendinopathie du moyen fessier (douleur externe en regard du grand trochanter)

  • Fracture ostéoporotique du bassin

  • Algodystrophie de hanche (grossesse 3e trimestre)

Principes de la rééducation:

  • Diminuer les contraintes coxo-fémorales:

- perte de poids

- diminuer les contractures musculaires parasites

- favoriser les exercices en décharge et en balnéothérapie

- éducation à l'économie articulaire

- soulager l'appui en cas de poussée

  • Différencier certaines techniques selon que la coxarthrose est à tendance expulsive (insuffisance de couverture du toit, pincement de l’interligne localisé au  pôle supéro-latéral) ou protrusive (tête fémorale en appui profond dans le cotyle, pincement médial)

Si coxarthrose typique, la chondrolyse intéresse focalement différents secteurs:

- antéro-supérieur, entrainant une migration de la tête fémorale antéro-supérieure (expulsive)

- postéro-inférieure, entrainant une migration de la tête fémorale postéro-inférieure (protrusive)

coxarthrose rx.jpg

Coxarthrose sévère (Wikimedia)

X-ray_of_hip_osteoarthritis.jpg

Coxarthrose (Wikimedia)

coxarthrose protrusive.jpg

Coxarthrose protrusive (COFER)

expulsive cox.png

Coxarthrose expulsive