Mise à jour: novembre 2020

Syndrome rotulien -

syndrome fémoropatellaire

Rappels diagnostics:

  • Gonalgie antérieure

  • Douleur dans les escaliers, squats, accroupissement; après position assise et genoux fléchis prolongée (cinéma)

  • Douleur à la palpation de la patella sur la pointe, sur la facette externe ou interne

  • Pression sur la patella (manœuvre du rabot) douloureuse

  • Hypomobilité au Patellar tilt test; patella moins mobile vers l’intérieur et plus mobile vers l’extérieur (voire luxable si instabilité)

  • Diagnostic clinique

  • Radiographies normales le plus souvent; parfois signes de dysplasie fémoropatellaire ou anomalie anatomique

Quand?

  • Précocement

  • Sur au moins 3 mois

Objectifs:

  • Renforcement/lutte contre l'amyotrophie 

  • Assouplissements des chaines musculaires antérieures et postérieures, pour diminuer les contraintes entre trochlée fémorale et patella

  • Travail de la proprioception

Techniques:

  • Repos relatif:

              - arrêt sportif

              - réduire les activités qui engendrent le plus de stress fémoropatellaire

              - reprise de manière très progressive, à l’écoute des symptômes

  • Physiothérapie antalgique:

              - Cryothérapie

              - Électrothérapie TENS loco dolenti

  • Massages défibrosant:

              - Massages des culs de sac péri-rotulien

              - Ailerons, pointe de rotule et tendon rotulien

  • Étirements:

​              - Quadriceps, ischio-jambiers, adducteurs, psoas et triceps

  • Renforcement musculaire: principalement isométrique

              - Recherche de l’angulation non douloureuse

              - Travail du quadriceps, surtout vaste interne, genou à 90°

              - Utilisation de charges placées sur la tubérosité tibiale antérieure, favorisant le travail du vaste interne

              - Rotateurs interne également (muscles de la patte d'oie, poplité), en isométrique

              - Stabilisateurs de hanche également, plutôt en début de rééducation (éventail fessier)

              - Ischio-jambiers (antagonistes)

  • Proprioception:

              - En position corrigée: recherche du centrage rotulien

              - Travail de relâchement de la patella
              - Exercices en chaîne fermée

  • Mobilisation de la patella

              - Etirements doux de l’aileron rétracté
              - Mobilisation en décoaptation prudente
              - Etirement manuel du tendon rotulien
              - Travail électif des fibres basses du vaste interne contre résistance manuelle

  • Education:

              - Mouvements contre indiqués (accroupissement ++)

              - Auto-exercices

              - Prise en compte des technopathies (chaussures adaptées, diminuer braquet à vélo, diminuer amplitude en musculation des quadriceps, pas de genouillère fermée plaquant la patella sur la trochlée)

              - Repos relatif: ne pas avoir peur de bouger, rester actif, perte de poids

  • Isocinétisme: permet un travail limité dans des secteurs angulaires non douloureux, à résistance auto-adaptée (mais appareil rare et cher)

Contre indication:

  • Flexion forcée en charge

  • Techniques de type chaise en statique au-delà d'une dizaine de secondes (entraînent des contraintes importantes sur la patella et une ischémie du quadriceps)

  • Rééducation dynamique:

              - pouliethérapie

              - pédalage avec résistance (possibilité de vélo sans résistance en rodage articulaire, avec selle adaptée pour limiter la flexion)

  • Règle de la non-douleur

  • Pas de rééducation en cas d’épanchement

Ressources complémentaires:

 

- Anatomie 3D de la patella (Thiriet - Youtube)

- Exercices à domicile (Prigent 2017 - PDF)

- Site d'information sur le syndrome douloureux rotulien à destination des médecins généralistes (Galant - 2012 - lien)

Sources:

- Guide clinique du JOSPT (Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy - PDF)

Ordonnance 

- Rééducation du membre inférieur gauche/droit pour syndrome rotulien.

- Modèle d'ordonnance ou courrier à adapter à la situation clinique: points clés (fichier texte)

noun_Pin_7788 3.0 reeeed.png

Diagnostics différentiels:

  • meniscopathie médiale

  • maladie d'Osgood-Schlatter

  • rupture du tendon quadricipital

  • tendinopathie rotulienne

  • arthrose fémoro-patellaire

Auto-exercices à domicile:

  • Assouplissements/étirements du quadriceps, du psoas, des ischio-jambiers, du tenseur du fascia lata

  • Renforcement, qui doit rester indolore: du quadriceps en décharge et sans résistance, des ischio-jambiers

  • Exercices de proprioception et contrôle postural, de difficulté croissante

Proposition de protocole en 2 temps:

  • 1er temps classique: < 10-12 séances

- Education (information, économie articulaire, auto-rééducation à domicile)

- Antalgie et lutte contre les contractures (physiothérapie, massage, mobilisation de patella)

- Rééducation (renforcement statique du quadriceps: Travail Statique Intermittent selon Troisier, étirements, proprioception)

  • 2nd temps, plus spécialisé, si résultats insuffisants:

- Education

- Antalgie

- Travail musculaire (renforcement isométrique du quadriceps, renforcement dynamique du quadriceps en chaîne fermée, renforcement isocinétique quadriceps/ischio-jambiers, électrostimulation du vaste interne)

- Assouplissements (myotensif)

- Proprioception (intensifiée, contrôle de patella en charge et en mouvement)

cercle vicieux sd rotulien.jpg

Cercle vicieux du syndrome fémoropatellaire (Wikimedia)

Genou anatomie.png

Anatomie du genou (Physiopedia)

Quadriceps-couleur_def.jpg

Les chefs du quadriceps (Wikimedia)