Gonarthrose (Arthrose fémoro-tibiale)

Mise à jour: octobre 2020

Ordonnance 

- Rééducation du membre inférieur droit/gauche pour arthrose fémoro-tibiale

- Modèle d'ordonnance ou courrier à adapter à la situation clinique: points clés (fichier texte)

noun_Pin_7788 3.0 reeeed.png

Rappels diagnostics:

  • Douleur mécanique (inflammatoire en poussée) à la marche, les escaliers, l'accroupissement 

  • Localisée latéralement du coté de l'interligne atteint

  • Sensation possible de pseudo-blocage, accrochage en flexion

  • Radiographies: face/profil +/- schuss bilatérale et comparative

Objectifs:

  • Éduquer le patient et encourager une prise en charge active

  • Limiter la douleur

  • Limiter l'évolution par l'effet bénéfique du mouvement sur la trophicité du cartilage et l'économie articulaire

  • Maintenir et optimiser les capacités fonctionnelles, adaptées à chaque patient:

          - marcher 800m pour faire ses courses 2 fois par semaines

          - activité physique plus soutenue, sport en compétition

Techniques:

  • Education:

- Lutte contre la sédentarité / perte de poids

- Economie articulaire ( pas de port de charge lourde, pas de marche prolongée en terrain accidenté)

  • Antalgie:

Education: il faut accepter que quelques douleurs surviennent à l'activité et ne pas l'assimiler à l'état de santé des tissus. Le but étant de maintenir un niveau d'activité acceptable.

- Massage (circulatoire et drainage, pétrissage, décontracturant, douleurs cutanées et cullulalgiques)

- Ultrasons sur contractures

- Chaleur, en préparation à des étirements ou mobilisations (mais attention à l'insuffisance veineuse, fréquemment associée. Dans ce cas pressothérapie et bas de contention)

- Froid: cryothérapie si inflammation/oedème, plutôt massage à la glace sinon

- Electrothérapie TENS

- Balnéothérapie (mise en décharge, effet antalgique si chaud)

  • Mobilité articulaire:

- Récupération de l'extension du genou, lutte contre le flessum: techniques manuelles de glissement postéro-antérieur du tibia, manoeuvres de pompage, manoeuvres en traction-décompression, postures en extension (et auto-posture à domicile)

- Etirements: ischio-jambiers, droit fémoral, adducteurs

  • Renforcement musculaire:

- Principalement en isométrique contre résistance (en extension et à 90°), mais aussi dynamique concentrique et excentrique; exercices d'endurance (vélo) et en charge (gymnastique, tai-chi)

- Quadriceps: rôle d'amortisseur, diminue les contraintes sur le cartilage.

- Ischio-jambiers: rôle de rappel passif jambe tendue, mais jambe fléchie leur rôle ne doit pas être négligé.

  • Hygiène de vie:

- Perte de poids: facteur de risque important et modifiable

- Aménagement du poste de travail (port de charge lourde, accroupissement...)

- Marche, si IMC<25kg/m², à encourager très régulièrement; pouvant être aidée par une ou deux cannes.

- Sport possible hors poussées

  • Auto-exercices à domicile:

- Contractions isométriques des quadriceps en extension

- Etirements des muscles de la cuisse et du mollet

- Gymnastique douce

Rythme des séances:

En dehors des poussées inflammatoires, 15 séances 2 à 3 fois par semaine, renouvelées 2 à 3 fois par an.

Critères de surveillance et d'arrêt de la rééducation:

Les séances sont adaptées et  rythmées par la douleur, les poussées inflammatoires, les conséquences fonctionnelles, et la prise en charge s'inscrit au long cours.

Ressources complémentaires:

 

Critères de suivi en rééducation et d’orientation en ambulatoire ou en SSR après arthroplastie totale du genou (HAS - 2008 - PDF)

 

Sources:

- Kinésithérapie de la gonarthrose fémoro-tibiale non-opérée (J.-L. Estrade - 2015)

Facteurs de risque:

  • Surcharge pondérale

  • Trouble statique du genou (varum/valgum), du bassin, du pied, du rachis

  • Trouble dynamique

  • Antécédent traumatique: méniscopathie, lésion ligamentaire, instabilité du genou, fracture

  • Arthrite chronique

Signes cardinaux radiographiques:

  • Le pincement de l'interligne localisé à un des deux compartiments fémorotibiaux (une atteinte des deux compartiments fémorotibiaux est possible dans la gonarthrose primitive, mais se voit aussi dans les arthroses secondaires).

  • L'ostéophytose dite marginale externe, mais également interne, appréciée sur le cliché de face.

  • L'ostéophytose des épines tibiales visualisée sur le cliché « en schuss ».

  • L'ostéophytose située en avant et en arrière du tibia, sur la face postérieure du condyle et au-dessus de la trochlée, analysée sur le profil.

  • La présence d'une ostéosclérose sous-chondrale avec des géodes dans le même compartiment.

Drapeaux rouges à éliminer:

  • Gonalgie intense au repos

  • Inflammation locale importante

  • Symptomes généraux: fièvre

Genu_varum_-_Roe_Ganzbein_-_Mikulicz-Lin

A

Gonarthrose.jpg

B

C

Radiographies genou de face: B. Arthrose fémoro-tibiale du compartiment latéral. C. Genou normal (Wikimedia Commons)

A. Radiographie jambe entière avec genu varum et arthrose fémoro-tibiale du compartiment médial. (Wikimedia Commons)