Mise à jour: octobre 2020

Accident vasculaire cérébral

Indications:

 

La rééducation post AVC est en générale rapidement initiée en centre spécialisé car son efficacité est d’autant plus grande qu’elle est précoce et intense. Elle reste cependant importante même débutée tardivement, et doit être poursuivie à la phase subaiguë puis chronique.

     

Recommandation de bonne pratique de la HASAccident vasculaire cérébral : méthodes de rééducation de la fonction motrice chez l'adulte », HAS, juin 2012) présente et évalue les différentes techniques utilisables en fonction des périodes : phase aiguë (avant le 14e jour post-AVC), phase subaiguë (entre le 14e jour et 6 mois post-AVC) et chronique (après 6 mois post-AVC).

Objectifs

  • Stimulation des processus de récupération cérébrale : la rééducation stimule la plasticité cérébrale à l'origine d'une partie de la récupération;

  • Limitation des séquelles en prévenant les nombreuses complications qui risquent d'aggraver le pronostic fonctionnel : rétractions musculo-tendineuses et limitations articulaires liées à la spasticité, algodystrophie, mais aussi troubles de la déglutition et troubles vésico-sphinctériens. La prévention de ces complications est indispensable;

  • Restauration de la plus grande autonomie possible, quelles que soient les séquelles. La réadaptation associée aide la réorganisation de la vie familiale, sociale et souvent professionnelle;

  • Suppléance des fonctions lésées.

Techniques

Phase aigue: prévention des complications de l'immobilité:

  • Installation correcte

  • Massages de drainage vasculaire du membre inférieur

  • Mobilisations articulaires passives quotidiennes (déformations)

Phase de récupération: travail de motricité globale, techniques sensitivomotrices, inhibition de la spasticité, lutte contre les déformations articulaires, déambulation, équilibre, autonomie;

  • La marche est habituellement acquise entre le 3e et le 6e mois, mais 5 à 10 % des patients ne l'acquièrent qu'entre le 6e et le 12e mois. Elle est habituellement stabilisée entre 9 et 12 mois et la kinésithérapie n'est souvent alors plus indispensable, sauf en cas de spasticité forte, ou d'anesthésie complète;

  • Le maximum de récupération de la préhension se fait entre 3 et 6 mois, mais avec un potentiel fonctionnel d'amélioration qui dépasse 1 an et peut justifier la prolongation des prescriptions pendant 1 à 2 ans;

  • Une forte spasticité peut être l'indication formelle de poursuivre une kinésithérapie ou une kiné-balnéothérapie pendant de longues années, parfois à vie;

  • Possibilité d'auto-exercices en complément (augmente l'intensité de la rééducation);

  • L'entraînement ou le ré-entraînement à l'effort est un complément indispensable;

  • L'appareillage d'un membre inférieur par releveur de pied, parfois une orthèse cruropédieuse, plus rarement une orthèse de membre supérieur sont utiles ;

  • Evaluation des progrès (Indice de Berthel et Mesure d'Indépendance Foncationnelle).

L'électrostimulation n'a habituellement pas sa place dans la rééducation de l'hémiplégique à domicile.

• L'ergothérapie est utile pour le travail de la gestuelle, de la suppléance fonctionnelle par le membre controlatéral en cas de déficit sévère et contribue à la rééducation des troubles cognitifs.

• L'orthophonie permet une rééducation des troubles du langage, de la déglution, de la négligence visio-spatiale et des troubles de la phonation.

Phase de stabilisation: réévaluations et reprise des séances si besoin, en insistant sur l'autonomie et la prévention des déformations orthopédiques.

Prescription

Kinésithérapie: 

  • séances quotidiennes au début, puis plus espacées pour atteindre 2 à 3 séances par semaine, sur une période de 6 à 8 mois.

  • En centre spécialisé si hémiplégie grave, 2 à 3 mois, ou d'emblée à domicile

  • puis séances hebdomadaires:

              - sans interruption et pendant plusieurs années, notamment si spasticité importante

              - interruption entre le 8e et le 12e mois le plus souvent, et reprise si besoin en fonction des bilans

Orthophonie : 3 à 4 séances par semaine à domicile, jusqu'à un minimum de 2 séances par semaine, complétées d'exercices autonomes à domicile. La rééducation orthophonique sera poursuivie en fonction de bilans réalisés tous les 3 à 6 mois pendant une durée habituellement au moins égale à 1 an, parfois de plusieurs années lorsque l'amélioration sur les différents bilans fonctionnels paraît nette.

Messages clés - HAS 2012:

 
 
 
 
HAS synthese AVC b.jpg

Ordonnance 

- Rééducation du visage, du tronc, d'un ou plusieurs membres, d'une hémiplégie, post-AVC + ALD

- BDK pour 10 à 50 séances, puis toutes les 50 séances

- Modèle d'ordonnance ou courrier à adapter à la situation clinique: points clés (fichier texte)

noun_Pin_7788 3.0 reeeed.png
HAS synthese AVC a.jpg

Extraits du Guide de la pertinence de la rééducation/réadaptation (HAS 2019 - cf ci-dessous)

17.jpg
18.jpg
28.jpg
 

Ressources complémentaires:

Il existe un forfait spécifique (FRD) pour la prise en charge rapide par le MK à domicile:

Le forfait de prise en charge rapide liée à un accident vasculaire cérébral (AVC) est un forfait complémentaire aux actes de rééducations habituels, facturable une fois pour chaque patient après la première prise en charge par le masseur-kinésithérapeute. Cette rémunération ne concerne pas les soins qui demeurent rémunérés à l’acte. Elle est versée sur la base d’un forfait qui comprend :

  • la prise en charge rapide (dans un délai de 3 à 4 jours), initialement à domicile, pluri-hebdomadaire ;

  • la participation à l’éducation du patient et de son entourage ;

  • la coordination avec le médecin traitant et les autres professionnels de santé impliqués dans la prise en charge, attestée par la transmission du BDK ;

  • la transmission d’un point d’étape sur la rééducation en cours, au médecin traitant et à l’équipe médicale en vue de la consultation post AVC (hospitalière et/ou extra hospitalière) au moment de la facturation du forfait

- Livret "Information et programme d’exercices dans les suites d’un AVC" (CEERRF - FSEF - CLINEA - PDF)

Sources:

- AVC - HAS synthèse (juin 2012 - PDF)

- AVC - HAS intégral (juin 2012 - PDF)

- AVC - Pertinence des parcours de rééducation-réadaptation (HAS mai 2019 - PDF)

- Accidents vasculaires cérébraux (COFEMER 2006 - PDF)